Patelimmo gère l’immeuble au nom des copropriétaires et exécute les décisions prises par ceux-ci lors des différentes assemblées générales.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi du 2 septembre 2010, chaque copropriété a du définir la quinzaine durant laquelle doit avoir lieu l’assemblée générale ordinaire.
Le syndic est chargé de tenir cette assemblée durant la période définie, d’établir un ordre du jour en tenant compte des demandes des copropriétaires et des éventuels locataires.
L’ordre du jour doit être envoyé par lettre recommandée au copropriétaire (sauf stipulation écrite contraire), dans un délai d’au moins quinze jours avant la date de l’assemblée. Il est joint à l’ordre du jour une procuration afin qu’un copropriétaire puisse se faire représenté. Jamais le syndic ne peut recevoir un mandat pour représenter un propriétaire.
En cas d’urgence ou de situation extrême, le syndic peut-être amené à convoquer une Assemblée générale extraordinaire. Celle-ci prévoit les mêmes dispositions de convocation qu’une Assemblée générale ordinaire.
Une Assemblée générale extraordinaire peut être également demandée par les copropriétaires pour autant qu’ils représentent au moins 20% des quotités de l’immeuble.
Important à signaler : Les votants « contre » ou abstentionnistes doivent être mentionnés au PV.
L’assemblée est présidée par un Président, élu parmi les membres de l’assemblée, mais en aucun cas le syndic.
De même, l’assemblée désigne un secrétaire. La mission de secrétaire est souvent confiée au syndic, bien que cette tâche puisse être assurée par n’importe quel copropriétaire présent.
Lors de l’Assemblée générale un procès-verbal des décisions prises doit être rédigé pendant la réunion et est signé par le Président, le secrétaire et les copropriétaires encore présents en fin de séance.
Dès la tenue de l’Assemblée générale, le syndic dispose de 30 jours pour envoyer le Procès-verbal dactylographié aux copropriétaires.
Le syndic a l’obligation d’exécuter les décisions prises par l’assemblée, et le conseil de copropriété a pour rôle principal de vérifier à cette bonne exécution.
Le rôle du syndic est d’anticiper les travaux éventuels à réaliser en vue d’assurer un bon fonctionnement des installations et des équipements.
Suite aux demandes faites et/ou exposées lors de l’AG, nous lançons un appel d’offres pour les travaux souhaités ou les éventuels contrats à souscrire. Si nécessaire , ou décidé par l’assemblée ( en fonction du budget estimé des travaux) , un expert peut être consulté pour élaborer un cahier de charges, demander des offres, et établir un tableau comparatif.
Après acceptation par l’AG, nous commandons les travaux, surveillons et informons les copropriétaires de la bonne tenue des travaux et bien entendu les réceptionnons, sauf dans les cas ou un expert ou architecte en reçoit la mission par l’assemblée.
Ces travaux sont souvent supportés par le fonds de réserve de l’Association des copropriétaires. Toutefois, certaines copropriété ne disposent pas de fonds de réserve ou souhaitent prévoir un appel de fonds extraordinaire. Patel Immo établit la répartition de celui-ci entre les copropriétaires et veille à la bonne réception des fonds. Si les travaux sont très importants, un financement peut être prévu pour les propriétaires qui le désirent.
Lors d’une reprise d’immeuble, nous maintenons tous les fournisseurs travaillant déjà pour la copropriété.

Au cas où des souscriptions de nouveaux contrats s’imposent tels que l’assurance, les fournisseurs d’énergie, les ascensoristes, les chauffagistes,…nous veillons à présenter à l’AG les meilleures offres et souscrivons ces contrats conformément aux décisions prises.

Nous assurons le suivi de tout sinistre d’origine commune tel qu’incendie, dégâts des eaux, infiltrations,…

Une déclaration complète et détaillée est envoyée à la compagnie d’assurance dès la constatation d’un sinistre d’origine commune.

Une réparation immédiate de la cause est effectuée afin d’enrayer directement les dégâts.

Des devis de remise en état des zones sinistrées sont commandés et transmis à la compagnie d’assurance.

Nous représentons la copropriété en cas d’expertise éventuelle et défendons le dossier.

Dès l’indemnisation par la compagnie d’assurance, nous nous assurons de la bonne exécution des travaux et de la finalité du dossier.

Malheureusement, les finances étant indispensables pour assurer la vie d’un immeuble, il faut être très exigeant et veiller à ce que chaque copropriétaire paie sa quote-part à heure et à temps.

Nous envoyons les rappels et dans certains cas le dossier doit être confié à l’avocat pour récupération par voie judiciaire.

Nous proposons systématiquement aux assemblées d’adopter des délais de paiements très stricts, avec intérêts de retard et clauses pénales, car il n’est pas admissible que les bon payeurs doivent payer pour les mauvais payeurs.

Le syndic est souvent assisté dans sa mission par le Conseil de Copropriété.

S’il a pour mission de contrôler la mission du syndic, un bon conseil de copropriété permet également d’aplanir certains conflits au sein de la copropriété.

Dans de nombreuses copropriétés, sa présence est souvent ressentie comme un organe de conciliation et de soutien face à la charge de travail du syndic.

En ce qui concerne la désignation des membres du conseil de copropriété, ils sont désignés à la majorité absolue des voix présentes ou représentées, et le conseil doit être obligatoirement composé de seuls copropriétaires.

En plus du conseil de copropriété, l’assemblée désigne un commissaire aux comptes dont elle définit la mission, et qui lui ne doit pas être copropriétaire.