Patelimmo tient rigoureusement la comptabilité de la copropriété. Celle-ci est claire, précise, détaillée et répond aux nouvelles normes comptables imposées par la loi.

  • Il existe deux manières d’établir les décomptes : soit par trimestre soit annuellement
  • Si les charges sont réparties trimestriellement, un des trimestres comprend le décompte final chauffage et eau. Dans ce cas il n’y a pas de provisions à payer car les charges se répartissent sur base réelles
  • Dans le cas des décomptes annuels, un budget est voté par l’assemblée, et des appels de provisions trimestrielles sont établis
  • Il peut aussi arriver que l’assemblée vote des travaux exceptionnels, pour le financement desquels, des provisions mensuelles ou trimestrielles sont appelées.
  • Nous répartissons les charges suivant ce que l’acte de base prévoit, soit en règle générale par quotités
  • Au cas où des calorimètres, ou compteurs d’eau existent, ceux-ci sont relevés par une firme spécialisée (Techem ou Ista), a laquelle nous fournissons le coût total à répartir. Ces firmes établissent un décompte individuel pour chaque propriétaire
  • Nous indiquons, à titre indicatif, les charges qui concernent plus spécifiquement les locataires, de sorte que le propriétaire donnant son appartement en location, ne doive plus se charger de ces calculs parfois fastidieux…
  • Le décompte annuel comprend toutes les clefs de répartition, telles que déterminées pour la nouvelle loi de 2010
  • Il y deux types de charges :les charges communes et les charges privatives (chauffage, eau, plaquettes, indemnités de déménagement etc…)
  • Toutes les dépenses de l’immeuble sont détaillées par type de dépense et un décompte personnel est établi pour chaque propriétaire
  • En fin d’exercice un bilan global est établi, indiquant les avoirs de l’immeuble
  • Vous y retrouvez ainsi les soldes des comptes banque (courant et épargne), le fonds de roulement permanent, le fonds de réserve etc…
  • Nous devons être très stricts au sujet des délais de paiement, faute de quoi l’immeuble deviendra vite ingérable
  • C’est pourquoi nous appliquons les décisions prises par les assemblées au sujet des délais de paiement avec rigueur. Cela peut aller jusqu’à la citation en justice, et dans certains cas extrêmes, jusqu’à la vente publique de l’appartement.
  • Trop souvent le problème des charges impayées est négligé, et la situation devient catastrophique car plus aucun travail ne peut-être effectué, et dans les cas extrêmes il peut arriver que mêmes les factures de gaz ou électricité ne peuvent plus être honorées.